mardi 19 mars 2013

La première journée d'école

Une chose est sûre, ça s'est plutôt bien passé !!
Le lever d'abord , nickel. On avait fait un essai à blanc lundi matin, histoire d'être sûrs d'être fin prêts pour etre à 8h20 à l'école. Du coup nous sommes même arrivés avant l'instit ;-) . Les filles étaient super contentes et  souriantes. Et très fières de leurs sacs à dos, anoraks  et écharpes désormais marqués de leur nom. Nous avions glissé dans les sacs à dos, qu'elles ont vidé et rempli plusieurs fois, leurs chaussons pour l'école, une blouse pour la peinture, une tenue de rechange et , dans la pochette de devant, leur "ouge-à- lèves" (labello à la fraise).


Une fois rentrées dans l'école, impressionnées, elles étaient un peu plus fermées. Elles ont enlevé leur manteau, on a mis les chaussons et posé leurs affaires sur les porte-manteaux libres de la classe. Leur maîtresse est arrivée et a fait connaissance avec mon Namoureux, et s'est inquiétée de bien reconnaitre l'une et l'autre, que nous avions donc habillées différemment (gilet fushia pour Garance et anis pour Agathe). Nous avons pris quelques photos des filles, Agathe a voulu aller aux toilettes, puis elles sont entrées dans leur classe, prises en main par leur instit. Agathe a fait un peu de résistance...
Là, j'ai été sollicitée par l'Atsem, une nana bien dynamique et sympa, sur les aspects administratifs; elle m'a notamment demandé les photos des filles pour les coller sur leur place. Puis je me suis mise dans l'embrasure de la porte de la classe pour regarder. L'instit m'a fait signe d'entrer, puis petit à petit, je me suis remise à la porte. Elle a fait asseoir les enfants en rond, leur a présenté les filles, puis il sont récité des comptines. Elles sont restées assises sagement, mais avaient l'air un peu perdu: elles ne connaissaient pas ces comptines-là, et la maîtresse ne leur a pas montré où elles étaient affichées au mur pour regarder (!). Garance s'est levée à un moment donné pour aller vers le mur, elle avait repéré les affiches! Agathe est venue à plusieurs reprises checker que j' étais là, ou encore s'accrocher à mes jambes. 
Ensuite tous les enfants se sont rendus aux toilettes en rang deux par deux; adorables, plusieurs petits leur ont pris la main; les enfants les ont vraiment accueillies super gentiment. 
Après, tout ce petit monde s'est rendu en salle de "sport", et a été réparti en deux groupes.  Elles étaient dans deux groupes différents mais cela n'a pas posé de problème. Elle sont été super à l'aise et bien obéissantes, recherchant à plusieurs reprises mon regard. 
L'instit m' a alors proposé que les filles restent jusqu'à 10h au lieu de 9h30, car pour Agathe  et sa table  était prévue une activité de peinture. Pour Garance, l'atsem m'indique lui avoir prévu un puzzle, car il était prévu de reconnaitre les différentes parties du corps sur un dessin et elle pensait qu'elle ne saurait pas. Je lui ai dit qu'elle connaissait déjà pas mal de mots en ce domaine et que c'était bien d'essayer, de garder le puzzle si ça ne marchait pas. L'instit m'a alors suggéré de ne plus être visible des filles pour cette dernière demi-heure, et je me suis installée dans le bureau de l'atsem pour lire les cahiers de liaison qu'elle m'a donné. Très très frustrant, j'aurai bien aimé continuer à les regarder faire , sans qu'elles me voient  ;-) !! Bon,  personne n'est venu me chercher pour cause de catastrophe , et ça c'est plutôt bien!!
L'atsem m'a dit que Garance s'était super bien sortie du jeu sur le corps (CQFD) , elle a même su dire "genou" (ça l'a épaté, je ne sais pas pourquoi), et elle m'a montré l'oeuvre d'Agathe: ses mains jaunes sur une feuille  (elle est sur la table jaune, Garance sur la verte), qui deviendra la couverture de son cahier, en me précisant que ça avait beaucoup amusé Agathe. 
L'instit a trouvé que ça s'était bien passé, elle m'a dit "avoir trouvé très bien que mon mari soit présent le matin et que je les avais déjà bien élevées en deux mois" (je cite). 
On a convenu que jeudi ce serait jusqu'à 10h aussi, puis il a fallu partir. 
Or comme il pleuvait, la récré s'est faite à l'intérieur  dans une salle vers laquelle tous les enfants se sont dirigés. Donc les filles, voyant ça, ont commencé à suivre le mouvement! Je les ai suivies, avec la maitresse on les a rattrappé, il a fallu s'y prendre à plusieurs fois avant qu'elles n'acceptent de me suivre pour s'habiller. 

J'ai terminé d'habiller Agathe dans la cour, entourées de quelques enfants de moyenne ou grande section venus se renseigner sur le "pourquoi elles s'en vont déjà"... et ai expliqué aux filles qu'elles revenaient à l'école "dans deux dodos".
En voiture et à la maison elles ont été assez surexcitées,  nous avons fait du dessin et du lego histoire de canaliser tout ça, même si elles ont répété "l'éconne" et "deux dodos" tout l'après-midi! Nous avions prévu de faire des croissants au chocolat maison pour le goûter, mais Garance est tombé de sommeil vers 15h30, et nous l'avons donc laissé dormir un peu, puis avons commencé à faire les croissants un peu plus tard avec Agathe. Garance a fini par se réveiller et nous rejoindre. Elles sont ensuite restées devant le four, avec leurs éléphants, pour observer tout ça, puis nous les avons fait refroidir sur la terrasse, et enfin, le gôuter!! Après lequel Agathe s'est endormi, malgré les dessins animés (Dora notamment, leur préféré). Et pour conclure, un pipi dans la culotte !!
Rendez-vous sur Hellocoton !

10 commentaires:

  1. I am amazed to read how well their first monring was, you must be so proud of them

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Hi Gemma!
      yes, our daughters are amazing, and we are amazed every day by their improvments, their easy way of adjusting, speaking, understanding ... and even understanding only what they want ;-) !!!

      Supprimer
  2. C'est super ! les enfants ont des facilités d'adaptation insoupçonnées ! Plein de bisous

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. effectivement, c'est impressionnant!
      bises

      Supprimer
  3. Oui incroyables l'adaptation d'un enfant !

    Mirtille

    RépondreSupprimer
  4. Il y a des moments où on aimerait être une petite abeille et pouvoir observer nos enfants, neveux ou nièces sans qu'ils nous voient...

    Des biZEU à vous quatre !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement, Zeu ;-) !!
      plein de bises

      Supprimer
  5. Réponses
    1. oui c'est à la fois une joie et un soulagement que ça leur plaise !!

      Supprimer